• Facebook

Biographie

 

Habite à Fontenay-aux-Roses.

Photos en vente libre directement auprès de Amadou

Tél: 06 37 58 45 41

gayeamadou92@gmail.com

Deux très beaux textes pour caractériser Amadou :

Il y a une photo de Weegee que j’aime particulièrement : un cliché un peu crasseux montrant une pancarte, avec ces mots « New-York is a friendly town », New-York est une ville amicale. Ironie volontaire de celui qui a photographié les meurtres de rue, les accidents, les rixes, les pochards et les clochards.
Pour Amadou Gaye, « Paris is a friendly town », sans ironie aucune. Son objectif trouve, sans chercher, des fragments de vie dans lesquels se reflètent des parcelles de bonheur, des instants d’amitié, de tendresse, de fraternité.
« Amadou Gaye is a friendly photographer ». Son œil se balade dans les quartiers, s’arrête aux terrasses des bistrots, s’attarde sur les amoureux, se pose sur les Parisiens au travail, et, comme il le dit lui-même, son noir et blanc devient multicouleurs. On devine une confiance immédiate et totale entre Amadou et ceux qu’il photographie, comme des retrouvailles entre des amis de longue date.
Leur sourire est l’exacte réplique du sien lorsqu’il prend son cliché. Ils nous confient un peu de leur histoire ; on a envie d’en savoir plus, que ce disent ces jeunes filles qui éclatent de rire ? A quoi pense Fellag, cet humoriste buvant fièrement son café au pied d’une église ? A quoi rêve ce vieux monsieur noir, très élégant et très digne, affectueusement soutenu par un plus jeune, et dont le regard se pose loin, au-delà de l’objectif, peut-être du côté de sa terre natale ? Amadou est comme moi un indécrottable optimiste, mais surtout il sait saisir la beauté et la tendresse des êtres et des choses, le moment de répit où tout va bien, où la dureté de la vie s’allège, où les exilés se sentent chez eux, où la couleur de la peau n’est plus une barrière.
Le Paris de Doisneau et de Ronis existe encore, et c’est Amadou Gaye, un titi parisien né au Sénégal, qui nous le prouve à travers chacune de ses photos.
Et curieusement, tous ces visages souriants ou paisibles me sont familiers, je les reconnais, sans jamais les avoirs rencontrés. Peut-être parce qu’ils partagent avec moi l’intime conviction que l’espoir en un monde juste, dans lequel tous les êtres humains auraient leur place, n’est pas perdu.

 

Josiane Balasko

Une silhouette dégingandée aux allures de gamin valétudinaire déambule dans les rues de
Belleville ou de Ménilmontant, les bras ballants, la démarche légère, tel un danseur. C’est
Amadou Gaye. Photographe de son état et comédien. Drôle d’association. Photographe et
comédien. Devant et derrière l’objectif. Mais pas à la fois. Pas en même temps. Tour à tour.
Chacun sa place. Qui du photographe et du comédien l’emporte chez cet homme ? Nul ne le
saura. Mais cet homme est, à coup sûr, un excellent photographe qui mène sa petite entreprise hors des sentiers battus. Pour paraphraser Franz Fanon, à celui qui viendrait lui contester sa place dans la photographie contemporaine, c’est avec tout le poids de son rire communicatif qu’il lui prouvera le contraire.

On pourrait même lui trouver une filiation inavouée avec un certain Doisneau, dont un cliché
de 1955, montre Jacques Prévert, attablé dans une allée arborée, Quai Saint Bernard, devant
un verre de vin, une cigarette aux lèvres et un chien couché à ces pieds. Chez Amadou, il y a
Fellag, le célèbre comédien kabyle, sirotant délicieusement un café, assis sur une chaise au
milieu de la chaussée avec en arrière plan la tour d’une église. Il y a le célèbre baiser hétérosexuel de l’hôtel de ville et, comme pied de nez, le moins connu baiser homosexuel de
Ménilmontant. La comparaison, qui aurait plutôt tendance à l’irriter, ou le parallèle s’arrête-
là. Amadou ne se revendique d’aucun maître ni d’aucune influence. Plutôt si. Ses seules
influences sont “griotiques”.


Léandre-Alain BAKER
Acteur Auteur Réalisateur

Soutenons Amadou !

Actualités ...

 

Amadou tient une permanence à la brasserie l'Odyssée et au marché de Fontenay-aux-Roses. Voir les détails ici !